Test: 878 Vikings

Ça faisait quelques semaines que j’avais reçu ce Kickstarter mais il n’est pas évident à sortir!

  1. c’est du wargame
  2. faut trouver un joueur intéressé!
  3. c’est du wargame historique

l

Bref c’est enfin chose faite!!! C’est donc avec l’ami Djon du labodesjeux que nous nous sommes frotté aux invasions vikings en terres anglaises.

Prévu pour 2 à 4 joueurs, à partir de 10 ans et pour une durée annoncée de 1 à 2 heures (2h30 pour notre première partie 😉 ), 878 Vikings a été créé par David Kimmel et illustré par Stephen Paschal.

Le jeu édité par Asyncron games pour la France a brillamment réussi une campagne Kickstarter l’an dernier, en récoltant + de 560.000 dollars! C’est le dernier né de ces spécialistes du wargame historique et le 1er de la série Birth of Europe, après la série Birth of America. Vous connaissez sûrement leurs autres jeux, le mythique Fief et Mare Nostrum.

Bref de sacrés références et un héritage peut être lourd à porter! On va voir ça tout de suite!

l

On dégaine les rayons X pour visualiser tout ça!

l

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

l

Franchement c’est beau! Le matériel est de qualité, les illustrations avec leur style dessiné font mouche et l’ensemble est très immersif! On sent qu’un soin tout particulier a été apporté pour harmoniser l’ensemble et nous donner un jeu sérieux mais attirant.

l

Du côté du gameplay:

l

Forcément quand on parle wargame il y a un livret de règles à faire s’endormir un insomniaque. 20 pages pour celui-ci, mais 13 si on se concentre sur le jeu. En effet ils ont eu la bonne idée de rajouter des scénarios et un aperçu historique de 5 pages qui fait la liaison parfaite entre le jeu et l’histoire avec un grand H comme dirait certains.

Avant de plonger dans cette campagne Kickstarter je m’étais quand même renseigné sur l’historique de Asyncron/Academy Games. J’ai beaucoup joué aux wargames étant plus jeune mais plutôt du fantastique avec un côté fun (Warhammer pour ne pas le citer). J’ai un oncle qui faisait du wargame napoléonien et qui passait parfois 3 jours à finir une bataille sur une table d’une taille à faire pâlir un menuisier. Bref pour finir ce court instant familial, je sais ce qu’est un wargame qui fera peur à un joueur occasionnel. Et bien Asyncron/Academy Games a semble-t’il trouvé une bonne formule pour proposer des wargames équilibrés, profonds et stratégiques, sans pour autant faire fuir le joueur curieux mais pas téméraire.

J’ai donc foncé sur cette campagne Kickstarter.

l

Et après lecture des règles et test du jeu, je peux vous garantir qu’on parle de wargame immersif et solide, mais abordable! On ne va pas rentrer dans le détail des règles, ceux qui sont encore éveillés à ce stade de l’article tomberaient peut-être en PLS comme disent les jeunes… Voici tout de même un bref aperçu.

l

L’ordre du tour (hormis le 1er où ce sont les vikings qui démarrent) est déterminé aléatoirement avec la pioche d’un cube d’activation aux couleurs de chaque camp. Je trouve ce système intéressant puisqu’il évite la routine et oblige les joueurs à adapter et modifier leurs stratégies en fonction de l’ordre du tour.

l

Un camp va jouer plusieurs phases de jeu durant son tour:

l

  • phase renforts

Les anglo-saxons vont récupérer leurs renforts dans les comtés majeurs de la carte. C’est plutôt simple et visuel, les icônes sont indiquées sur la carte.

Les vikings vont voir se radiner un chef viking qui viendra chercher sa part du trésor avec ses armées, 1 fois par tour. Ils récupèrent aussi les unités en fuite qui ont fini de fuir et retournent à la castagne.

l

  • phase chefs 

Les chefs débarquent donc avec leur armée personnelle et peuvent se déployer dans différentes zones côtières. Idéal pour créer plusieurs fronts de guerre et éparpiller la défense anglo-saxonne!

l

  • phase mouvements

C’est là qu’on rentre dans la terminologie pure du wargame à savoir qu’une armée est formée d’unités présentes dans un même comté. On peut former plusieurs armées dans un même comté. C’est important car les mouvements concernent un certain nombre d’armées, on ne peut donc pas bouger toutes ses troupes dans toutes les directions. L’aspect stratégique rentre en ligne de compte et il faut savoir diviser ses forces pour conquérir des territoires dans différentes directions (ou rester groupir ça peut marcher aussi…).

Chaque camp a à sa disposition un deck de cartes. Chaque tour il aura 3 cartes à sa disposition. Des cartes mouvements, traité, événements etc…

lelabodesjeux-test-878vikings-partie2

Une carte mouvement permettra de faire bouger X armées sur une distance de X comtés (2 armées, sur 3 comtés dans l’exemple ci-dessus).

l

Quand une armée arrive dans un comté aux mains de l’ennemi, y’a bagarre!

l

  • phase bagarre

Chaque camp a des unités différentes. Les vikings ont les berserkers (balèzes mais en plus petit nombre) et les scandinaves. Les anglo-saxons ont les Housecarls, les Thanes et les Fyrds (la milice paysanne – balèzes comme chair à canon). Des dés correspondent à chaque unité différente, et la probabilité de résultat positif est différente. Par exemple les berserkers mettront des tartes aux autres 2 fois sur 3 sans jamais fuir, les fyrds auront 1 chance sur 3 de faire un dégât et 1 chance sur 2 de fuir …

lelabodesjeux-test-878vikings-materiel

On résout les combats aux lancers de dés. Le camp qui subit les dégâts choisit quels unités sont retirées. Ainsi une attaque en supériorité numérique n’est pas une garantie de victoire à tous les coups.

l

  • phase pioche

l

On reconstitue sa main de 3 cartes si on en a utilisé.

l

La partie est remportée par les vikings s’ils ont conquis 14 comtés majeurs à la fin d’un tour. La partie est remportée par les anglo-saxons s’il n’y a aucun comté majeur aux mains des vikings à la fin d’un tour.

l

l

VERDICT

l

l

878 Vikings est un très bon jeu de batailles historiques pour qui aime croiser le fer avec un ami (ou une vague connaissance) autour d’une carte de l’Angleterre pendant près de 2 heures.

Il s’agit de wargame, certes fluide, équilibré, immersif avec des règles claires, mais du wargame tout de même. Il faut s’impliquer dans le jeu, faire évoluer sa stratégie, penser tactique, guerre, gestion des troupes et des renforts. Pas vraiment le genre de jeu que l’on peut faire d’une main, pendant que l’autre lit un article de son blog préféré (à ce propos n’hésitez pas à vous abonner à ce blog!!!) 😉

Non non non … ici il faut un minimum de sérieux même si on passe tout de même de bons moments autour de la table. Comprenez bien que les voisins ne viendront pas toquer à votre porte pour se plaindre des éclats de rire, mais l’immersion, l’attente du résultat d’un combat décisif, et le stress de voir votre stratégie de conquête mise à plat font que plus on avance dans la partie, plus la tension monte. C’est simple, j’ai même passé le dernier tour à jouer debout… D’une part pour mieux dominer la carte des opérations, mais surtout pour mieux vivre les derniers instants de notre partie!

 

Bref, vous aimez l’histoire, les jeux complets et coriaces, un peu de sérieux ne vous fait pas peur, et surtout vous avez un poto pour vous accompagner dans cette aventure: Foncez!!!!

Disponible ici: philibert

Prix constaté: 54€

Publicités

2 commentaires sur “Test: 878 Vikings

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :