Test: Ganymede

On peut le considérer comme un des cartons de cet été 2018. Le petit dernier des Sorry we are French aura fait parler de lui tout cet été. Il est sûr que le design élaboré par Olivier Mootoo n’y est pas pour rien! La couverture ainsi que les illustrations dans le jeu sont sublimes! En tout cas ça ne laisse pas indifférent. On peut le rapprocher du jeu vidéo No Man’s Land qui avait suscité de trèèèèèèès grandes attentes à sa sortie… pour s’avérer être une grande déception au final.

l

Heureusement pour Ganymède il n’en est rien! Ce jeu est l’oeuvre de Hope S. Wang, qui signe là (sauf erreur) son premier jeu. Prévu pour 2 à 4 joueurs, pour une durée annoncée de 10 minutes par joueur et à partir de 14 ans.

l

On vous propose de représenter l’une des compagnies spatiales chargée de transporter des colons de la Terre vers Ganymède, en passant par Mars. Les colons s’envoleront ensuite vers des destinations dans le cosmos afin d’explorer la galaxie.

Nous ce qui nous concerne, c’est de les acheminer du point A – la Terre – au point C – Ganymède -, en passant par B – Mars -.

Point barre.

Pour cela, telle un Air France du futur, on va devoir rentabiliser nos navettes et utiliser au mieux leurs capacités.

Comprenez optimiser le chargement, donc pas de sièges vides.

Ce sera symbolisé par le fait que la Terre ne peut accueillir que 6 colons, Mars 5 et que vous devrez les entasser … pardon les amener à bon port et faire décoller vos vaisseaux avec le bon nombre et les bonnes couleurs de colons.

l

On va tout de suite voir à quel point ce jeu est intéressant visuellement:

l

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Moi j’adore ce style! Bravo à Olivier Mootoo qu’on aperçoit en photo dans le diaporama! (vous pourrez découvrir sa page ArtStation en cliquant sur son nom).

l

l

Maintenant on rentre dans le détail des règles:

l

Vous aurez donc des meeples de différentes couleurs (violet, rouge, bleu, jaune) en nombre défini (comprenez que quand il n’y en a plus de disponible, il faudra attendre qu’un adversaire fasse partir une navette pour remettre les meeples en jeu) qu’il vous faudra transporter sur les différentes étapes représentées sur votre plateau individuel.

Pour cela vous aurez à disposition 3 types de cartes, les tuiles colons, les navettes terriennes et martiennes, et les cartes objectifs.

l

Vous effectuerez 1 action parmi les suivantes à chaque tour:

l

  • Les tuiles actions qui vous permettent de recruter des meeples/colons de la couleur indiquée sur la tuile. Vous alimentez ainsi la Terre de candidats au voyage. L’intérêt de ces tuiles est que vous pouvez en accumuler 3 sur votre plateau, et que le 1er étage de la mécanique des combos très prononcée dans Ganymède se met en place. En cumulant les tuiles de même type, vous pourrez effectuer plusieurs fois l’action de recrutement de colons. Charge à vous de maximiser cet effet en fonction des couleurs dont vous avez besoin. Pour rappel la Terre peut contenir jusqu’à 6 colons.

l

  • Les cartes navettes terriennes et martiennes vous permettront de transporter les colons indiqués sur la carte sur la destination suivante (Mars ou Ganymède). Par exemple une navette terrienne mentionnant 1 meeple bleu et un meeple rouge ne pourra être utilisé que si vous possédez déjà un meeple bleu et 1 rouge sur Terre, et vous pourrez donc les transporter sur Mars. Attention tout de même puisque Mars ne peut accueillir que 5 colons en même temps. Une fois la navette utilisée elle prend place sous votre plateau et permet d’utiliser le 2ème étage de la fusée combos de ce jeu, à savoir que si vous possédez déjà d’autres navettes du même type que celle-ci, vous pourrez déclencher son effet autant de fois que vous possédez de cartes.

l

  • Défausser de 1 à 3 tuiles colons pour effectuer des actions basiques comme recruter un meeple, défausser un meeple pour faire de la place si sa couleur ne vous convient pas, transférer un colon d’une étape à une autre, etc…

l

En bout de ligne, sur Ganymède, vous devrez alimenter vos 2 vaisseaux pour les faire décoller. Celui situé en haut de votre plateau décollera s’il y a 3 colons de la même couleur. Celui du bas s’il y a 4 colons de couleurs différentes. Chaque vaisseau aura un bonus différent une fois qu’il aura décollé. Certains vous donneront des points de victoire pour la fin de la partie, d’autres vous permettront aussi d’obtenir des bonus comme recruter un colon, effectuer des transferts, ou marquer + de PV si vous possédez tel ou tel type de navettes …

l

Vous l’aurez compris, pour gagner il faudra maximiser les types de navettes et de tuiles afin de débloquer les multiplicateurs et combos d’effets qui se déclencheront. Dans cette constante recherche du combo vous vous heurterez parfois à la gestion de votre « parc » de colons qu’il faudra faire voyager d’une étape à l’autre avant de vous retrouver complet sur certaines de ces étapes.

l

La fin de la partie se déclenche lorsqu’un joueur a fait décoller 4 vaisseaux, ou lorsqu’une des pioches de cartes est vide.

l

l

VERDICT

l

l

Le jeu propose une direction artistique peu commune qui attire l’œil. Le thème SF est sublimé par les illustrations et donne envie, c’est le moins que l’on puisse dire. Malheureusement et c’est mon principal regret, ce thème n’est pas non plus immersif et suffisamment intégré pour être indispensable. Le côté mécanique du jeu prend très vite le dessus et on se retrouve à faire la course aux colons, navettes et vaisseaux afin d’expédier tous ces explorateurs de l’espace au fin fond du cosmos, pour voir si l’herbe y est plus verte.

l

Passé ce léger regret qui est strictement personnel puisque j’adore la SF et j’aurai aimé un thème + immersif, les mécaniques de recherche de combos et de course à l’objectif sont vraiment intéressantes. On se prend vite au jeu et on tente de maximiser les effets de ses cartes en les combinant pour remplir au plus vite ses vaisseaux en bout de ligne.

l

Le jeu est abordable, les règles faciles à expliquer et les pictogrammes qui peuplent tous les éléments du jeu sont faciles à intégrer et facilitent la compréhension. On pourra lui reprocher un côté froid et une interaction limitée entre les joueurs. Chacun joue en effet dans son coin, il n’y a pas d’affrontement. Uniquement la recherche du combo et la gestion de votre flotte de colons à faire crapahuter d’un endroit à un autre.

l

Mais, et c’est bien le principal, ça fonctionne! On se prend au jeu et on cherche le moyen d’effectuer les meilleurs combinaisons de cartes et de tuiles. Le stress monte lorsqu’un adversaire fait partir son 3ème et avant-dernier vaisseau! Quel moyen le plus rapide afin de faire décoller mon vaisseau??? On étudie les possibilités de faire monter à bord ce maudit colon violet qui reste coincé sur Terre, alors qu’il devrait prendre place dans le vaisseau dans lequel les autres colons s’impatientent 😉

l

l

Disponible ici: philibert

Prix constaté: 27€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :